Pourquoi choisir le Village de l’Emploi pour lancer votre carrière ?

le Village de l'Emploi

Vous avez sans doute entendu parler du Village de l’emploi : cet établissement de formation professionnelle qui compte plus de 4520 lauréats au cours des 20 dernières années. La réputation dont l’établissement bénéficie aujourd’hui est due à 2 principaux objectifs que ses formés ont réussi à atteindre dans un délai qui ne dépasse pas les 9 mois : le développement des compétences et l’acquisition des techniques essentielles pour trouver un emploi. Dans cet article, nous allons uniquement nous intéresser au deuxième axe qu’on retrouve dans toutes les formations du Village de l’emploi : les méthodes pour dérocher un job. Voici 5 règles essentielles enseignées aux adhérents.

Règle n°1 : Trop chercher, c’est mal chercher.

Faire une recherche massive d’offres d’emploi est la piste la moins productive. Comme pour toute démarche, il vaut mieux se montrer stratégique. Dans ce cas, les formateurs vous recommandent de mettre en place une méthode finement pensée où vous commencerez par définir vos objectifs professionnels avant de vous lancer. Cela implique de dresser une liste des exigences que vous avez pour votre prochain emploi. Si vous venez de débuter et que vous avez peu ou pas d’expérience, ne soyez pas trop exigent et essayez de voir cet emploi plutôt comme un moyen de vous exercer et d’appliquer le savoir-faire acquis que comme un travail à part entière. Plus vous êtes précis, plus vous serez en mesure de trouver l’objet de votre quête.

Par exemple, déterminez un secteur géographique en dehors duquel vous refuserez toute offre qui se présente. Les postulants n’y pensent pas assez mais travailler à des milliers de kilomètres de chez soi est une contrainte qui ne peut pas être assumée sur le long terme. Ne vous engagez pas dans des démarches qui vous coûteront du temps et des efforts alors que vous n’êtes pas prêt à déménager. Comme vous pouvez le constater, les critères dont il faut tenir compte pour une recherche d’emploi ne sont pas toutes d’ordre technique. L’emplacement de l’entreprise tout comme le département et le salaire sont d’autres paramètres qu’il ne faut négliger.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :”cidj.com

Règle n°2 : Les réseaux sociaux sont aussi des réseaux professionnels

On a tendance à distinguer les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram des réseaux professionnels comme LinkedIn. Pourtant, ils peuvent tous les deux vous aider à dénicher le job de vos rêves. Les coachs du Village de l’emploi recommandent aux formés d’exploiter ces 2 canaux simultanément pour ne pas perdre de temps et tirer profit de leur potentiel.

Dans un premier temps, vous allez être amené à soigner votre profil Facebook. Si pour faire bonne figure » durant vos années fac, les photos de buverie en soirée, jouaient en votre faveur, elles vont produire l’effet l’inverse lorsqu’il s’agit de trouver du travail. La première chose que les recruteurs font lorsqu’ils sont convaincus par un candidat, c’est de jeter un coup d’œil sur son profil Facebook ou Instagram.

Vérifiez alors que vos comptes sont privés. Et même si c’est le cas, assurez-vous que toutes les photographies qui peuvent renvoyer une image peu fiable de vous ont été supprimées. Qui sait ? Il se peut que recruteur soit ami avec l’un de vos amis et qu’il puisse, même de manière indirecte et détournée, accéder à vos pages. Pour en avoir le cœur net, ne gardez aucune publication qui puisse vous porter préjudice.

Règle n°3 : L’identité numérique est la clé pour briller professionnellement

Ici, on ne parle pas de pages de réseaux sociaux puisque nous venons d’aborder cet élément plus haut. Nous allons nous focaliser sur le site vitrine qui est l’équivalent de votre CV en ligne. En réalité, à l’ère du numérique, tout le monde doit en posséder un. Des logiciels de création de sites web sont disponibles en ligne. Ils permettent à tous les postulants, même ceux qui n’ont pas de connaissances en informatique, de créer leur portfolio en quelques clics. Sur ce site, vous pouvez mettre votre CV à savoir vos coordonnées, votre identité, votre parcours académique, vos stages mais aussi vos réalisations. Si vous avez suivi une formation au Village de l’emploi, il est clair que vos compétences en technologies de l’informations sont des meilleures.

Vous avez donc surement réalisé un projet même au cours des ateliers suivis au cours de votre parcours d’apprentissage. Essayez donc de le mettre en avant sur cette plateforme et d’en faire une référence pour vos compétences opérationnelles. D’un autre côté, les coachs mettent l’accent sur l’importance d’un site bien structuré avec des couleurs et des rubriques qui convergent vers une identité visuelle unique et facile à repérer. Le nombre de couleurs ne doit pas dépasser 3 et les pages reliées entre elles selon le processus de maillage interne afin de permettre, aux recruteurs et à toute autre personne intéressée par votre profil, de naviguer facilement.

Règle n°4 : Votre lettre de motivation est votre laisser-passer pour la phase ultime du recrutement

Selon « village de l’emploi avis », les candidats accordent moins d’intérêt à la lettre de motivation qu’au CV. Certains d’entre eux y voient même un complément de dossier qui n’a que très peu d’importance. Ils sont, de toute évidence, bien loin de la réalité. Le CV est certes le premier document qu’on examine, mais il ne saura égaler la lettre de candidature qui, elle, dévoile une facette plus concrète du postulant.

Comme il s’agit d’un essai rédigé, le candidat peut y indiquer ses motivations, une facette de sa personnalité et ses qualités individuelles. Il peut ainsi argumenter et appuyer sa candidature, notamment en montrant qu’il s’est préalablement renseigné sur l’entreprise. Cette initiative donne à voir que c’est cet organisme en particulier qui intéresse le postulant et qu’il n’a pas envoyé la même lettre en réponse aux nombreuses offres qu’il a croisées sur Internet. Quoi de plus pour mériter un laisser-passer direct pour un entretien d’embauche concluant !

Règle n° 5 : Un entretien d’embauche réussi est un compromis entre rapport personnel et professionnel avec le recruteur

Très peu de postulants parviennent à tisser ce lien à la fois amical et professionnel avec le recruteur surtout au début de leur carrière. L’expérience leur apprend, plus tard, que cette qualité est essentielle pour réussir dans la vie active. La formation au Village de l’emploi peut toutefois vous mettre sur la bonne voie. Une ambiance décontractée passe par une gestuelle maitrisée.

Vous serez alors coachés pour vous défaire des tics qui connotent la gêne et l’anxiété comme remettre une mèche de cheveux sur les côtés, se frotter le nez ou les yeux, secouer els jambes, se ronger les ongles, etc. Au fil du temps, vous allez réussir à supprimer ces gestes réducteurs de votre comportement et à les remplacer par une posture et une manière de bouger plus confiante. De plus, faire rire le recruteur vous fera gagner des points, le faire avec tact et professionnalisme vous fera gagner le poste.